Mise à jour: 21/07/2016

Système mondial d’information sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture

Global Information System on PGRFA

L’Article 17 du Traité international stipule que « les parties contractantes coopèrent dans le but de développer et de renforcer un système mondial d’information de manière à faciliter les échanges d’informations, sur la base des systèmes d’information existants, sur les questions scientifiques, techniques et environnementales relatives aux ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.»

Lors de sa sixième session en 2015, l’Organe directeur a adopté la vision et le premier Programme de travail sur le Système mondial d’information (GLIS) figurant dans la résolution 3/2015. La vision stipule que le Système mondial d’information sur les RPGAA « intègre et complète les systèmes existants afin de constituer le point d’entrée en matière d’information et de connaissances au service du renforcement des capacités pour la conservation, la gestion et l’utilisation des RPGAA.» L’Organe directeur a également traduit la vision en sept objectifs et un programme de travail avec des activités concrètes pour la période 2016-2022.

L’Organe directeur a également décidé de créer le Comité scientifique consultatif sur le Système mondial d’information visé à l’Article 17 afin de communiquer des avis au Secrétaire sur les recommandations générales sur la conception et la mise en place du Système mondial d’information et de ses composantes, la découverte de nouveaux domaines de travail susceptibles d’avoir une incidence sur le Système, et la sélection d’activités pilotes pour le Système, et à la demande du Secrétaire, d’autres initiatives et actions à l’appui du Système mondial d’information en plus de la mise à jour du programme de travail. Le comité est composé d’un ou deux experts désignés par chaque région et 10 autres experts scientifiques et techniques nommés par le Secrétaire, couvrant un large éventail de compétences scientifiques.

Divseek, Capfitogen et d’autres initiatives

En adoptant la résolution l’Organe directeur a également demandé au Secrétaire de continuer à participer à l’Unité conjointe de facilitation de l’initiative Divseek afin de générer des synergies avec le Système mondial d’information. Il a en outre demandé au Secrétaire d’inviter les parties prenantes de Divseek à faire état des incidences que les technologies sur lesquelles repose l’initiative Divseek ont pour les objectifs du Traité et d’élaborer un rapport de synthèse à ce sujet, que l’Organe directeur examinera à sa septième session. 

L’Organe directeur a également demandé au Secrétaire de continuer à soutenir les initiatives pour aider les programmes nationaux et régionaux en matière d’élaboration et de transfert des technologies de l’information pour les RPGAA et pour l’analyse des données qui y sont associées, par exemple le Programme de Capfitogen et la Plateforme  pour le codéveloppement et le transfert de technologie.

L’Organe directeur a aussi encouragé le Secrétaire et les Parties contractantes à favoriser les synergies et les liens entre les systèmes d’information existants et les réseaux d’information nationaux et régionaux, ainsi qu’avec les opérations du Système multilatéral et les projets financés par le Fonds fiduciaire pour le partage des avantages aux fins de la documentation des RPGAA.

Le Programme de travail sur le Système mondial d’information prend en considération le développement des liens avec les systèmes de la FAO et le Centre d’échange de la Convention sur la diversité biologique, parmi d’autres systèmes. Le programme de travail contribuera également à l’élaboration des inventaires ainsi que des systèmes et des réseaux d’information aux niveaux national et régional.